Archive for juillet 2014

Dangereusement vôtre

Dangereusement votrePléiade d’étoiles pour le dernier James Bond, «Dangereusement vôtre». L’inamovible Roger Moore dans le rôle de 007 a cette fois pour alliée de charme et de choc Tanya Roberts. Le Mal a pris les traits de Christophe Walken (alias Max Zorin, mutant aux funestes projets) et de Grâce Jones, belle et cruelle (dont c’est le premier véritable rôle cinématographique). Au générique figure également Patrick Macnee qui interprète comme à son habitude un membre des services secrets britanniques. Toutes ces stars ont évolué « dangereusement » sous la direction de John Glen qui en est à son troisième James Bond. Enfin la musique du générique, «A view to a kilt» titre original du film est signée Duran Duran.

The boys next door

The boys next door

De Penelope Spheeris.Un film dur et sans concession sur deux adolescents qui «s’amusent» à assassiner les gens qu’ils croisent, par pur désœuvrement.

Echo park

Est l’œuvre de Robert Dornhelm qui signe là son premier film de fiction (après s’être fait connaître par des documentaires souvent brillants comme «Shedance salone»). On retrouve Tom Hulce, le Mozart d’Amadeus, transformé pour la circonstance en… vendeur de pizzas. Avec également Susan Dey, Michael Bowen et le jeune Christopher Walker. Le tout sur une musique supervisée par Bill Wyman, bassiste des Rolling Stones. Echo Park est l’histoire de la solidarité entre trois êtres devant les difficultés qu’ils rencontrent pour réaliser leurs rêves respectifs.

Fletch

De Michael Ritchie, avec Chevy Chase. Un journaliste haut en couleurs mène une enquête sur un trafic de drogue.

Touché !!!

Film de Jeff Kanew avec Anthony Edwards et Linda Fiorentino. Etudiant-vétérinaire, Jonathan excelle dans un jeu appelé «Gotcha» (touché) : le but est d’atteindre son adversaire avec une cartouche de colorant projetée par un pistolet à air comprimé. Par amour il se retrouve plongé dans une rocambolesque affaire d’espionnage. Jonathan devra montrer qu’il est effectivement imbattable au «Touché».

Dim Sum

— A little bit of heart de Wayne Wang. Un film plein de tendresse et d’humour sur la vie quotidienne d’une famille d’immigrés chinois vivant à San Francisco.

Back to the future

De Robert Zemeckis.La dernière production à succès de Steven Spielberg. Un teenager, grâce à une machine à remonter le temps, se retrouve en 1955… Il va être amené à jouer l’entremetteur entre ses futurs parents afin de pouvoir revenir en 1985…

Twice in a life time

De Bud Yorkin avec Gene Hackman, Ellen Burstyn et Ann-Margret. Un homme de cinquante ans quitte sa femme et sa famille.

All of me

(Solo pour deux) de Carl Reiner, avec Steve Martin et Lily Tomlin. La nouvelle comédie du tandem des «Cadavres ne portent pas de costard». Steve Martin est amené à partager son corps avec celui d’une milliardaire excentrique.

Perfect

Film de James Bridges, réalisateur de «Mike Murder» (1982), du «Syndrome chinois» et de «Urban cow-boy» (dans lequel John Travolta était également la vedette). Avec la somptueuse Jamie Lee Curtis qui incarne un professeur d’aérobic. Un reporter de «Rolling Stones Magazine» enquête à la fois sur une affaire judiciaire défrayant la chronique et sur le «boom» des clubs d’aérobic.

1918

De Ken Harrison. Pendant la Première Guerre mondiale, la chronique quotidienne d’une petite ville du Texas et de ses habitants.

The man with one red shoe

(L’Homme à la chaussure rouge) de Stan Dragoti, avec Tom Hanks et Lori Singer. Après «La Femme en rouge», voici la version américaine du «Grand blond avec une chaussure noire ».

Prizzi’s honor

De John Huston avec Jack Nicholson et Kathleen Turner. Un tueur à gages tombe amoureux d’une femme qui exerce la même «profession» que lui ! Une comédie étrange et cruelle signée par un des derniers «grands» du cinéma américain.

Latino

De HaskellWexler. Eddie Guerrero, ancien béret vert, est envoyé en mission en Amérique Centrale, pour le compte de la CIA. Il va être amené à se remettre en cause…

Alamo bay

De Louis Malle avec Ed Harris et Amy Madigan, qui aborde cette fois-ci le problème du racisme, en retraçant le conflit qui oppose quelques réfugiés vietnamiens à une communauté de pécheurs dans le Texas à la fin des années soixante-dix.

The goonies

De Richard Donner, produit par Steven Spielberg. Un groupe d’enfants part à la recherche d’un trésor caché. Un film d’aventures bourré d’humour et d’inventions…

Catholic boys

De Michael Dinner, avec Donald Sutherland. Dans les années soixante, la chronique de quelques adolescents qui font leurs études dans un collège catholique.

Desert hearts

De Donna Deitch. Dans les années 50, à Reno, dans le Névada, deux femmes se lient d’amitié au beau milieu du désert. Leurs vies en seront bouleversées.

Breakfast club

Premier film de John Hugues distribué en France (Sixteen candies est resté inédit). Avec une musique signée Keith Forseyet le méga-hit de Simple Mind «Don’tyou» composé pour la circonstance. Cinq collégiens américains «collés» tout un week-end vont être amenés à oublier leurs différences sociales pour découvrir la personnalité véritable de chacun.