L’audiovisuel au service des enfants

La première exposition vidéo pour les enfants, Vidéo-brut, se tient actuellement au Centre Georges Pompidou, galerie d’animation du Forum, et ce jusqu’au 27 juillet 1985. Conçue par l’équipe audiovisuelle de l’atelier pour enfants, elle permet de créer des images en s’amusant et de découvrir la vidéo à travers diverses expériences. Exposition itinérante à travers la France et l’Europe, elle sera l’occasion de la sortie d’un livre-album sur la vidéo pour les adultes, d’un livre pour les enfants sur les 100 façons insolites de détourner la caméra vidéo de la famille, d’une bande vidéo créée à partir des animations de l’atelier des enfants et enfin d’une rencontre avec la presse et les responsables culturels concernés sur le thème «La vidéo pour quoi faire ?»,le 8 juin 1985. Pour tous renseignements, s’adresser au Centre Georges Pompidou, atelier des enfants, 75191 Paris Cedex 4. Tél. : 277.12.33.

Le guide Dicophoto

Le Dicophoto, c’est un guide en 32 pages qui explique de façon très simple tout ce qu’il est possible de faire avec vos photos : les posters, les retirages, les tirages sans négatifs, etc. Ce guide est disponible gratuitement dans tous les laboratoires lko, spécialiste en photographie. Dans ce fascicule se trouve un bulletin de participation à un grand concours qui vous permettra de gagner plus de 100 000 francs de prix. Alors, bonne chance…

CollextionCollextion privée : le hard absolu

Cet été 85 marque la naissance de Collextion privée, une nouvelle collection de prestige qui nous promet le «hard en première classe» : c’est tout un programme qui, d’après ce que nous en savons, sera respecté. Les grands films américains – et par la suite d’autres pays producteurs de hard – sont sélectionnés selon des critères qui ne peuvent que nous satisfaire : qualités esthétiques et hard au maximum, scénars bien ficelés et comédiennes bien balancées. C’est beau, c’est bien présenté, et ça se vend par correspondance, ni vu ni connu, on peut fantasmer chez soi, qu’on habite le 16ème arrondissement ou le Larzac. Collextion privée collabore au rajeunissement du hard, en jouant sur le new-look : du style et des idées. Et ça commence avec la pub : un visuel, un look digne des grandes pubs commerciales. On est loin, ici, des brouillons crapoteux : l’élément choisi est le ciel d’azur, sans doute pour atteindre plus vite le 7ème (ciel, évidemment). Ensuite, nouveauté exclusive, on trouve dans la cassette un petit dépliant où, en quelques photos (couleur) grand format, on découvre l’essentiel du film qu’on vient d’acquérir. De quoi mettre l’eau à la bouche des copains invités pour se rincer ou des copines réticentes. Et ça continue, parce que le choix des films ne laisse pas à désirer : superproductions, stars, les premiers titres sont des succès aux États-Unis, premier pays producteur et consommateur de films pour adultes. Faites confiance à cette nouvelle collection qui vous évitera les déboires des mauvais choix et les mauvaises surprises des produits de second ordre. Chaque film de la collection est testé sur un public composé de vidéo spectateurs et spectatrices au moins aussi exigeants que nous pouvons l’être, vous et moi. A suivre avec beaucoup d’intérêt et encore plus de plaisir. Tous ces efforts réels pour présenter du hard de première qualité mérite qu’on s’y attarde, et qu’on encourage tous ceux qui, comme Collextion privée, ne choisissent pas la facilité pour satisfaire les amateurs de plus en plus exigeants. Et les titres annoncés pour la suite méritent vraiment l’arrêt sur image.

Leave a Reply